L’ecrivaine Maryse Condé

Mois d’octobre, le mois de les ecrivaines francophones à la Médiathèque AFBH.

Elle est surtout connue pour son best-seller, Segou. Maryse Boucolon est née le 11 février 1937 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Elle était la cadette d’une famille de huit enfants. À 16 ans, elle est allée à Paris pour faire ses études à la Sorbonne

Lors de ses voyages en Afrique et aux Antilles, Maryse Condé s’est intéresseé à la race en rapport avec des Noirs. Pourtant, l’idée de la race n’était pas le seul sujet qui l’intéressait. Elle pensait aux questions du féminisme, de la jeunesse, des sociétés différentes, et de l’identité personnelle aussi.

La Franco-Guadeloupéenne Maryse Condé, qui a remporté le prix « Nobel alternatif » de littérature, est la grande dame des lettres francophones. Traduite en plusieurs langues, l’œuvre de Maryse Condé, répartie entre fiction, autobiographie et essais, est enracinée dans la pensée postcoloniale et féministe contemporaine. « Dans ses œuvres, avec un langage précis », Maryse Condé « décrit les ravages du colonialisme et le chaos du post-colonialisme », a déclaré le jury de la « Nouvelle Académie » qui a attribué le nouveau prix de littérature, substitut du Nobel qui ne sera pas décerné en 2018.

Source: rfi.fr, publié le 13-10-2018 . Voir plus

Lisez à la Médiathéque AFBH

À la bibliothèque des Ameriques il y a des opções pour lire des oeuvres de Maryse CONDÉ gratuitement.

Visitez le site

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

Esse site utiliza o Akismet para reduzir spam. Aprenda como seus dados de comentários são processados.